La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



24 mai 2019

Passerage des champs


Dans un champ de céréales une petite plante se tient très droite dans les premières rayons de soleil.




Le Passerage des champs (Lepidium campestre) est une Brassicacée qu'on peut trouver dans des champs de cultures et décombres sur sol pauvre et sec, en général sur calcaire. Les petits pieds sont verticales, les plus grands ont des branches qui font que la plante ressemble à un candélabre.




Les fleurs ce n'est pas grand-chose, elles sont petites, quatre pétales blanches qui entourent une silicule ronde et plate qui devient très vite plus grande que la fleur elle-même.




Les fruits sont légèrement ailées, et elles ont une petite écranchure au sommet.





24 avril 2019

Euphorbe des bois


L'Euphorbe des bois (Euphorbia amygdaloides) pousse, pas de surprise, dans les bois et il commence à fleurir bien avant que les arbres développent leurs feuilles.





Les Euphorbes, au moins les espèces qui poussent en France, ont quelques traits en commun. Si on casse une tige ou feuille, un latex blanc sort. Et la plupart d'entre eux ont des ombelles ou grappes florifères vert-jaune assez voyantes et typiques. 





L'Euphorbe des bois ne fait pas exception.




La floraison en détail. Des structures rondes forment une sorte de soucoupe sous un appareillage hors commun. Les deux hémicercles vert-jaune qui entourent ces quelques bidules étranges ne sont pas des pétales, l'Euphorne ne les a pas, mais des bractées. Et la petite boule rouge au centre, c'est un fruit pas encore mûr qui porte encore les restes de pistils, deux tiges vertes. A gauche et à droite de ce fruit, sous les démi-lunes, des nouvelles fleurs commencent à s'ouvrir. Et les démi-lunes? Ce sont des glandes nectarifères. En dessus de tout, on vout encore quelques étamines avec un peu de pollen.






Les feuilles plutôt glauque, parfois un peu rouge, ont l'air d'appartenir à une autre espèce de plante.





Et quand, enfin, les arbres font des nouvelles feuilles, l'Euphorbe des bois n'arrête pas tout de suite à fleurir.




20 avril 2019

Arbre de Judée


Sur les 'causses' Périgourdines, les pentes et plateaux calcaires et secs, où poussent surtout des Chênes pubescentes un peu rabougris, on voit maintenant des taches rose fluo parmi le vert tendre des chênes. L'Arbre de Judée (Cercis siliquastrum) est un arbuste ou un petit arbre méditérranéen qui se sent bien à son aise ici. Il est un échappé des jardins qui se maintient dans des habitats sauvages sans devenir envahissant.



C'est un légumineux qui fleurit abondamment avec des petites fleurs en forme de papillon qui poussent directement sur le vieux bois.



Les nouvelles pousses ne portent que des feuilles. Mais que celles-là sont jolies!



Un seul bouton rose fluo sur une branche épaisse, ça fait un peu extraterrestre.



En été, l'arbre de Judée fait des gousses d'un rouge lumineux.




Et les couleurs d'automne ne sont pas mal non plus.

En bref, on est content qu'il a choisi domicile ici.


9 avril 2019

Laîche du printemps


Le premier Carex qui fleurit est déjà à la fin de sa floraison. Les étamines de la Laîche du printemps (Carex halleriana) ont dispersé leur pollen et ils sont presque assèchées; les tiges florifères forment des petites massues brunâtres.




La Laîche du printemps est une espèce des pelouses calcaires et elle aime les endroits secs et ensoleillés.
 





Elle a deux types de tiges florifères. Les plus longues tiges portent normalement des épillets mâles et parfois quelques épillets femelles.


En bas, plus ou moins cachées dans les feuilles, se trouvent des épillets femelles avec des pistils blancs sur des tiges fines comme un fil.




Les feuilles grises assèchées sont de l'an dernier.








30 mars 2019

Arabette des dames


L'Arabette des dames (Arabidopsis thaliana) est une petite annuelle de la famille des  Brassicacées, cousine du chou et de la moutarde. Elle est très fine et grêle.



Cela ne paraît pas grand-chose, des petites fleurs blanches à quatre pétales sur une tige fine. Les fruits, des siliques, sont longues et minces. La plante n'a à peine des feuilles, la rosette basale a disparu au début de la floraison.

L'Arabette des dames sait faire des graines, quand-même.




Voilà le résultat dans des circonstances favorables, ici dans un champ préparé pour faire une prairie. Le champ est couvert de quantités énormes d'Arabettes.





Des milliers de petites plantes bougent dans le vent. Il est bien possible que l'année prochaine la situation sera tout à fait différente, la prairie ne sera pas travaillée, l'herbe couvrera le sol, et les milliers de graines attendront une autre année plus propice.


Mais pour l'instant, tout va bien pour l'Arabette des dames.


14 mars 2019

Fleurs de Charme


Les Charmes (Carpinus betulus) sont en fleur!



Ici une branche avec quelques châtons mâles. Les châtons femelles sont plus petits, il y a un, avec des pistils rouges à peine visibles, au milieu de l'image.




Un châton femelle avec quelques fleurs, on ne voit que les pistils rouges et quelques écailles.



10 mars 2019

Myrobolan


Les giboulées de mars.












Les pétales du Myrobolan (Prunus cerasifera) tombent.