Dans ce blog vous trouverez des portraits de quelques centaines de plantes et fleurs sauvages du Périgord. Au fil des saisons des nouvelles images seront ajoutées.

Corine Oosterlee, botaniste et photographe, vous propose également des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord. Pour en savoir plus regardez sur son NOUVEAU SITE baladebotanique.fr.

Son site photographie est corineoosterlee.com.


22 janvier 2015

Perce-neige


Les Perce-neige (Galanthus nivalis) sont en fleur.


 Disons... presque!




Ca y est !  Il fallait juste un petit rayon de soleil pour l'épanouissement des fleurs.





Un toute petite araignée noire prend un bain de soleil.



21 janvier 2015

Panais sauvage


Un peu de givre, ça change tout.


Quelques ombelles mortes du Panais sauvage (Pastinaca sativa) avec des fruits. C'est une plante vivace qui peut atteindre plus d'un mètre de hauteur. Les racines hibernent dans le sol, la plante pousse en été et les tiges et feuilles meurent en automne.



La couleur vert-jaune de la plante est encore bien visible en début d'automne.



Les petites fleurs jaunes sont convoitées par les punaises pyama rayées de rouge et noir. Comme celles de beaucoup d'autres ombellifères, d'ailleurs.





20 janvier 2015

Lierre grimpante


Deux manifestations du Lierre grimpante (Hedera helix).








Ici, un vieux châtaignier a été complètement couvert par les branches et feuilles du Lierre grimpante. A peine quelques branches sortent de la masse de végétation verte. L'arbre est encore en vie, péniblement. En fait, le lierre ne l'étrangle pas et ne le parasite pas. Bien sûr, le châtaignier souffre sous le poids du lierre et la manque de lumière.








Cet environnement est tout à fait différent. Le lierre grimpante s'accroche sur le paroi vertical d'un grand rocher calcaire. Avec le froid les feuilles ont pris une teinte rouge.




Le Lierre grimpante cherche de l'eau et des minéraux dans le sol avec des racines dans la terre au pied du rocher. Ses branches souples suivent le surface de la pierre et il s'y accroche avec des toutes petites racines. On voit que la forme des feuilles peut bien varier.