La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



16 novembre 2016

Concombre anguleux


Le Concombre anguleux (Sicyos angulata) est une plante envahissante qui aime le soleil d'été et l'humidité, deux choses qu'on trouve abondamment sur les berges de la Dordogne. Cette plante Nordaméricaine est présente dans le ouest de l'Aquitaine depuis une cinquante années et il avance vers l'est, en suivant les rivières. Lentement, en 2010 il n'était pas encore arrivé à Bergerac. Mais il est en progression, maintenant on trouve le Concombre anguleux aussi à Coux et Bigaroque et peut-être aussi plus loin.






C'est un gros monstre, ses lianes peuvent atteindre plus de 8 m de longueur. Il couvre le sol et la végétation des berges et il grimpe...




... et grimpe! Comme un concombre ou potimarron sur le tas de composte, en fait. Comme il se doit pour une Cucurbitacée.

Il n'y avait pas encore de frimas de novembre cet année, donc le Concombre anguleux continue à faire des petites fleurs.





Il est difficile de le trouver beau, il a l'air plutôt débraillé, avec ses lianes et grandes feuilles qui vont n'importe où. Mais c'est aussi une question de goût, n'est-ce pas?

Les fruits étoilés, quand-même, sont un peu festifs, comme des boules de noel venus quelques semaines en avance.



Malgré le nom de la plante les fruits ne ressemblent pas du tout aux concombres, et ils ne sont pas comestibles. Au contraire les feuilles du Concombre anguleux ressemblent bien celles du concombre comestible.





1 novembre 2016

Aster à feuilles de saule


Comme de la neige un peu sale, et cela au mois d'octobre. Un tapis de petites fleurs blanches pousse sur la rive de la Dordogne. L'Aster à feuilles de saule (Symphyotrichum x salignum) est un américain mais il se sent bien à l'aise ici, apparemment.








Il colonise les berges des grandes rivières. Avec ses rhizomes traçants en quelques années il peut couvrir une grande surface avec sa végétation dense et plus ou moins chaotique. Il est considéré comme une espèce envahissante, cela veut dire qu'il risque de dommager les populations de plantes indigènes. Depuis plus de 200 ans il est présent en France, mais les dernières années il a l'air de se répandre plus vite. Pourquoi? Bonne question. Il fleurit tard dans l'année; peut-être que les automnes chauds des dernières années l'aident à se développer?






Les grandes tiges sont érigées ou couchées et portent des grappes de fleurs composées.






Les fleurs ligulées sont blanchâtres, parfois un peu mauve, et les fleurs tubulées, à peine visible sur la photo, jaune. Souvent la tige est légèrement poilue.



A l'arrière-plan on voit des troncs de l'Erable à feuilles de Frêne (Acer negundo), un arbre très commun dans la ripisylve de la Dordogne. Lui, il est aussi une espèce invahissante d'origine Nordaméricaine.