La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



17 juillet 2013

Chardon penché


Cette année les friches et prairies sont belles! Beaucoup de fleurs sauvages ont bien aimé les pluies de mai et juin et sont présentes en plus grandes quantités, et aussi en plus grande taille, que d'habitude.



Comme ce Chardon penché (Carduus nutans) avec des fleurs rose-lila, ici photographiée dans un champ inculte depuis deux années.
















Le dessous de ses feuilles piquantes est couvert d'un fin tissu comme un toile d'araignée, et la tête de fleur est entourée par un involucre avec des bractées pointus et durs, aussi avec des fils d'araignée.


12 juillet 2013

Guimauve hérissée


On peut trouver cette petite Guimauve hérissée (Althaea hirsuta) dans les prairies sèches et pauvres. Elle est assez discrète parmi les fleurs plus grandes.


Chez les Guimauves (et aussi chez les Mauves) la calice avec la corolle rose est posé sur une calicule comme une soucoupe en forme d'étoile. Chez cette Guimauve le tige porte des poils hérissés.












Difficile à croire que cette plante appartient à la même famille que les tilleuls. Les gendarmes, des petits coléoptères rouge et noir, le savent, ils ont une préférence pour les Malvacées.


11 juillet 2013

Viperine


Une friche pleine de couleurs. Les fleurs bleues sont des grandes groupes de Viperines (Echium vulgare). Un 'mauvais herbe' qui pousse presque partout, dans friches, décombres, bords des routes, même dans le jardin potager.



Si le beau temps change en sècheresse, la Viperine ne meurt pas mais continue à fleurir. On peut bien cueillir quelquesunes pour les mettre dans un vase; elles tiennent bien.














Comme avec beaucoup de Borinagacées les tiges et les feuilles sont couverts de poils rouges et rugueux.