La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



30 avril 2013

Ceraiste aggloméré


Dans une prairie sèche, un endroit où l'herbe ne pousse pas. Une floraison massive.  Le Céraiste aggloméré (Cerastium glomeratum) est une plante annuelle avec une cycle de vie courte; dans une ou deux semaines les tiges vertes de la photo seront jaunes et la plante mourira.






20 avril 2013

Anémone fausse rénoncule


Voilà une autre Anémone. Sauf pour sa couleur elle ressemble beaucoup l'Anémone sylvie, mais elle est un peu plus grande et un peu plus tardive. L'Anémone fausse rénoncule (Anemone ranunculoides) aime les bois frais et les sols un peu humides.























Elle n'est pas facile à trouver parce que c'est une plante rare dans notre région. Ici un exemplaire qui pousse au bord d'un ruisseau, dans l'arrière-plan de l'image l'eau courante reflète le ciel bleu. On voit bien l'involucre.

Anémone sylvie


Dès début avril des petites fleurs blanches tapissent le sol des bois. L'Anémone sylvie (Anemone nemorosa) est en fleur. C'est une plante qui préfère un sol un peu acide sous les arbres feuillus.



Ici, des petites insectes cherchent à manger le nectar sous la masse des étamines jaunes.


















Chez les Anémones, chaque tige porte une fleur et, plus bas,  quelques feuilles qui sont attachées à la tige au même endroit, l'involucre.
Les feuilles et aussi la fleur ressemblent un peu le Bouton d'or. Oui, c'est la même famille des Rénoncules.









19 avril 2013

Primevère élevée


On voit des primevères partout, mais la Primevère élevée (Primula eliator) un peu moins souvent que les autres espèces. Parfois on trouve ses fleurs jaunes pâle, hautes sur les tiges, au bord d'un ruisseau, sous les arbres.