La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



16 janvier 2009

Chatons


Les températures sont à peine au-dessus de zéro, mais depuis la semaine dernière les premiers Noisetiers (Corylus avellana) sont en fleur.



Des centaines de chatons mâles pendants donnent aux arbres une nuance de jaune.

















Les fleurs femelles sont tellement petites qu'on ne les voit que quand on les cherche. Elles n'ont pas de pétales, seulement quelques pistils rouges et gommeux d'environ un millimètre sont visibles. En général elles commencent à fleurir environ deux semaines après les chatons mâles, peut-être pour éviter la pollinisation par la même plante.

11 janvier 2009

Cornouiller sanguin



Le soleil d’hiver donne de la couleur aux branches du Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea). Un pigment rouge, l’anthocyanine, se forme sous l’influence de lumière et de froid et protège les tiges contre le coup de soleil.



Le cornouiller est très commun dans les broussailles et lisières des bois sur sol sèche et calcaire.

















Il fait des taches de couleur dans le paysage hivernal, comme on voit quand on regarde avec les yeux mi-clos.


4 janvier 2009

Brachypode des rochers


Dans les prairies calcicoles où il y a beaucoup d’orchidées on trouve aussi la Brachypode des rochers (Brachypodium rupestre). C'est une graminée qui pousse en grandes touffes et on peut la reconnaître facilement parce qu’elle est plus rugueuse et grosse que les autres graminées qui l’entourent. En hiver elle est jaune blond.


Ce matin le givre la rend belle.



















En été son vert clair la distingue des autres graminées.



1 janvier 2009

Fragon faux Houx


Avant les fêtes on vendait aux marchés des branches vertes et épineuses aux baies rouges, comme décoration pour Noel. Pas besoin de les acheter; le petit arbuste pousse en abondance dans les bois, on peut sans problème ramasser quelques branches pour décorer la maison.


Un petit buisson aux tiges raides et droites, le Fragon faux houx (Ruscus aculeatus) pousse dans l’ombre des arbres à feuilles caduques. Les baies rouges restent tout l'hiver sur les branches.














Si on regarde bien on peut encore trouver quelques très petites fleurs verdâtres. La fleur donne l'impression d'être posée au centre d'une feuille. Ceci n'est pas le cas; au lieu des feuilles le faux houx a des cladodes, des branches aplatis en forme de feuille, et en fait la fleur est posée sur une branche. Le Faux houx ressemble un peu l’asperge qui est de la même famille et qui aussi a des cladodes.