La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



29 juin 2011

Langue de cerf


Au-dessous les frondes de la fougère Langue de cerf (Asplenium scolopendrium) poussent les sporanges. Elles forment une masse brune peau-de-pèche qui contient des milliers de petites spores.



A contre-jour les sporanges aparaissent comme des rayures noires sur les nervures de la fronde.






 









La Langue de cerf n'aime pas les sols plats, les endroits secs et la lumière. On la trouve donc sur des pentes sous les arbres où le soleil ne pénètre à peine, parfois près d'un ruisseau.














Ici les jeunes frondes qui sortent au printemps entre les frondes anciennes.



7 juin 2011

Laitue vivace


Ce syrphe a trouvé à manger dans cette fleur bleue aux pétales fragiles.



C'est une Laitue vivace (Lactua perennis). Elle aime la chaleur et donc on ne la trouve que sur les pentes et champs arides à exposition sud. Les fleurs ne s'ouvrent qu'en plein soleil.














Les rosettes de feuilles ressemblent celles du Pissenlit, mais les feuilles sont un peu plus profondement découpées. Elle a un latex blanc, comme celui-ci, et comme les autres laitues, celles du jardin incluses.













L'ombre d'un autre insecte.


5 juin 2011

Garance voyageuse


Voilà un autre gaillet: La Garance voyageuse (Rubia peregrina). En Dordogne on la trouve presque partout où il y a des arbres et des bois. Ses lianes se serpentent n'importe comment dans les arbustes et autres supports, comme ci-dessous dans une clôture.























Les fleurs sont des petites étoiles vert jaunâtre.


















Au printemps la plante forme des nouvelles branches et feuilles vertes, et elles vont rester vertes jusqu'au printemps prochain. Quelques baies noires de l'année passée ne sont pas encore mangées par les oiseaux.




4 juin 2011

Caille-lait


Le Caille-lait blanc (Galium mollugo) est un gaillet qui décore les bords de route avec des nuages blancs de petites fleurs. Il pousse aussi dans les prairies à faucher, et plus tard, quand il a plu, on va le retrouver là, en fleur.























Les petites étoiles à quatre ou cinq points sont convoitées par les insectes.

















Comme les autres gaillets, plantes de la famille des Rubiacées, le Caille-lait a des petites feuilles en verticille. Maintenant elles sont presque invisible sous la masse des fleurs,  mais au printemps les verticilles vertes se montrent.