La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



26 janvier 2018

Shérardie des champs


Dans ce champ de culture on trouve déjà beaucoup de petites plantes sauvages. Ces petits coussins verts de tiges carrées avec des feuilles verticillées sont clairement de la famille des Rubiacées. Elles sont un peu rugueuses au toucher et chaque feuille se termine par un petit mucron.



C'est la Shérardie des champs (Sherardia arvensis) qui fleurit surtout au printemps, même si on peut trouver aussi des fleurs plus tard dans l'année.





Janvier, c'est vraiment trop précoce. Quand-même, hier, quelques petites fleurs lilas se montraient. Ce mois de janvier a été extrèmement doux avec des températures bien au-dessus de la normale de la saison.



Une plante en pleine floraison au mois de mai.




23 janvier 2018

Perce-neige


Il pleut il pleut il pleut, la terre est gorgée d'eau, le ruisseau déborde, et les Perce-neige (Galanthus nivalis) continuent à fleurir comme si c'était tout à fait normal de flotter dans l'eau.




En fait, peut-être il n'y a rien d'anormal, ce petit ruisseau déborde presque toutes les années et les Perce-neige continuent à floriférer.








16 janvier 2018

Cétérach officinal


Une vieille ferme abandonnée depuis des dizaines d'années est en train de tomber en ruine. Parmi les débris poussent maintenant les fougères, comme ici le Cétérach officinal (Asplenium ceterach).







C'est une petite fougère avec des feuilles assez épaisses qui gardent leur couleur vert sombre en hiver.





Des vieux murs, il y a partout. Ceux qui sont très vieux, délapidés et couverts de mousses et lierre font l'habitat préféré du Cétérach officinal.





Au début de printemps il commence à dérouler ses nouvelles frondes d'un vert beaucoup plus clair. On voit également que le dessous des frondes est couvert d'une sorte de duvet brun. Ce sont les sporanges, qui couvrent toute la surface. Quand le temps est sec, les frondes s'enroulent latéralement et on ne voit que le dessous.



Voilà les nouvelles feuilles!