La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



22 mars 2017

Pâturin annuel


Il est présent presque partout, le Pâturin annuel (Poa annua) et on peut le trouver presque toute l'année en fleur.



Il faut se baisser pour bien le voir, quand-même parce qu'il est petit. C'est une Graminée tout à fait ordinaire avec un préférence pour la présence humaine. On le trouve dans des lieux habitées ou abandonnées, comme entre les carreaux d'un trottoir, sur le bord d'une rue, sur une terasse négligée, autour des bâtiments abandonnées. Et aussi ailleurs.




Les inflorescences sortent d'une touffe de feuilles en pagaille, elles sont légèrement pliées dans leur longueur.




Ici, tôt le matin, les fleurs commencent à s'épanouir.




Les épillets en train de s'ouvrir couverts de petites gouttes de rosée sont un oeuvre d'art abstrait. Les glumes, les écailles un peu scarieuses qui protègent les épillets ont ici des pointes roses, mais très souvent la plante est totalement verte, fleurs inclus. Les étamines commencent à sortir, dans quelques heures elles seront exposées au vent et lâcheront le pollen.


13 mars 2017

Hellébore vert


Le nom de l'Hellébore vert (Helleborus viridis) est bien choisi, il vraiment vert, d'un beau vert intense, et il surgit du sol quand les autres plantes ne montrent pas encore beaucoup de nouvelles pousses ou feuilles.




Il fait des grandes touffes à la fin de l'hiver.




Même les fleurs sont vertes, des clochettes tombantes parmi les grandes feuilles palmatiséquées.



Pleinement ouvertes, on voit dix ou vingt étamines et au milieu quelques pistils plus longues.



L'Hellébore vert, ici à côté d'un Charme tombé, ressemble beaucoup à l'autre hellebore qui pousse en Dordogne, l'Hellébore fétide, qui a des fleurs plutôt jaunâtre et qui a vraiment une mauvaise odeur. L'Hellébore vert est moins commun que cet espèce, on ne le trouve que dans les fonds de vallées sous les arbres, parfois proche de l'eau.


11 mars 2017

Pâquerette


Dès que le soleil est là, on la voit partout dans les pelouses, la Pâquerette (Bellis perennis).




Des petits soleils rayonnants, une couronne de fleurs ligulées blanches pointées de rose et au milieu les fleurs tubilaires jaunes.




Le capitule, un seul par tige, est entouré par un involucre poilu.




Et ce tige sort d'une petite rosette de feuilles au ras du sol. Givre? Pas de problème!






N'importe le froid. La fleur se ferme tout simplement.





Ici la fleur au derniers rayons de soleil, déjà presque fermée pour la nuit.