Dans ce blog vous trouverez des portraits de quelques centaines de plantes et fleurs sauvages du Périgord. Au fil des saisons des nouvelles images seront ajoutées.

Corine Oosterlee, botaniste et photographe, vous propose également des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord. Pour en savoir plus regardez sur son NOUVEAU SITE baladebotanique.fr.

Son site photographie est corineoosterlee.com.


9 mars 2019

Orme champêtre


Dépêchez-vous si vous voulez voir L'Orme champêtre (Ulmus minor) en fleur, la floraison est de courte durée!

Pour commencer, il faut chercher un Orme. Cela ne devrait pas être difficile, c'est un arbre commun. Bonne chance que vous le trouverez aux bord de la Dordogne ou d'une autre rivière. En ce moment, il est reconnaissable à une masse de petites boules pâles ou rougeâtres qui couvrent les branches.






Une floraison plutôt discrète, mais en ce moment l'avalanche de floraison printanière n'a pas encore commencée, et ces petites têtes de fleurs attireront bien votre attention.







Chaque boule contient des étamines et des pistils, et pas grand-chose d'autre. Parfois l'écaille qui protégeait le bouton avant l'éclosion est encore présente. Les bourgeons qui vont donner des feuilles sont encore bel et bien fermés.






La boule à gauche commence à s'épanouir, les étamines s'allongent et certains montrent déjà un peu de pollen. Aussi les premiers pistils, qui ressemblent à des petites plumes blanches, sortent. La tête de fleurs à droite est déjà à la fin de floraison, seulement quelques étamines assèchés s'accrochent encore, et les plumes blanches des fleurs femelles dominent. Les graines commencent à pousser, elles sont vertes, entourées pas des écailles membraneuses couleur rouille et couronnées par les pistils.
 





La même chose encore une fois. À gauche une tête de fleurs à la fin de floraison, en bas une au début. Comme chez beaucoup de plantes anémophyles (qui ont besoin du vent pour disperser leur pollen), les pistils se développent un peu plus tard que les étamines.

Peut-être que vous ne pensez pas cela spectaculaire mais...