La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



10 février 2018

Rosettes


Après un mois de janvier assez doux, les rosettes des orchidées se developpent bien. Les orchidées d'ici hivernent dans le sol, avec un rhizome ou des tubercules. Chez beaucoup d'espèces les premières feuilles apparaissent longtemps avant les fleurs, à la fin d'hiver. Souvent, la plupart de ces feuilles a déjà disparu à la floraison.



Au pied d'un chêne au bord d'une petite route cette rosette se présente bien. Elle est bien grande et elle appartient à un Ophrys mouche (Orchis insectifera), une orchidée assez commune sur sol calcaire en Périgord.




Au mois de mai, quand il est en fleur, il est plus difficile de trouver l'Ophrys mouche parmi les autres plantes, ses petites fleurs noires  sont assez discrets. Et oui, en fait, elles ressemblent des mouches, ailes et antennes incluses.





Dans cette pelouse rase et pauvre poussent beaucoup d'orchidées. Ici les rosettes des deux espèces les plus communes. Les trois rosettes à feuilles grisâtres et un peu rondes donneront fin mars les hampes florales de l'Ophrys occidental (Ophrys occidentalis). La rosette aux feuilles allongées en gouttière est d'un Orchis bouffon (Anacamptis morio), qui commence à fleurir deux semaines plus tard.




L'Ophrys occidental atteint  entre un et deux décimètres de hauteur. Ce pied, au début de la floraison, est encore petit.




Un Orchis bouffon juste avant le début de la  floraison.