La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



7 juin 2019

Fromental élevé


Sur le bord d'un chemin on voit une graminée qui dépasse les autres herbes.



Le Fromental élevé (Arrhenaterum elatius) pousse quasiment partout et ça et là on le trouve encore en fleur.



Ci-dessus un épi en pleine floraison. Les épillets sur des pédicelles fines s'écartent de l'axe centrale, et chaque épillet contient plusieurs fleurs. Les structures rouges pendantes sont les anthères qui bougent dans le vent. Parce que le Fromental élevé est tellement grand, il est un peu plus facile d'observer ses fleurs qu'avec les autres graminées.




Ici un épillet vu d'en face. Il contient plusiers fleurs. Au premier plan une fleur monoique, dont on voit bien les deux stigmates comme des petites plumes blanches, une à gauche et une à droite. Du centre de ce fleur sortent également deux étamines, des filaments fins (et déjà un peu déchirés) qui portent les anthères rougeâtres. Derrière cette fleur est cachée une fleur mâle dont on voit surtout les deux étamines. Au-dessus ces fleurs, en haut pointant en avant, on voit une des bractées, glumes, qui enveloppent l'épillet. Aussi chaque fleur individuelle est entourée par des bractées de formes différentes, les glumelles. La plus grande entre elles, qui pointe vers le bas et la gauche avec une longue arête, est une glumelle du fleur mâle.




C'est compliqué, les graminées...

6 juin 2019

Rosier des haies


Un mur de végétation quasiment impénétrable fait la séparation entre une petite prairie et la forêt. Il y a beaucoup de ronces, mais aussi des autres arbustes, dont quelquesunes en fleur. Les grandes ombelles blanches sont d'un Sureau (Sambucus nigra) et les petites taches roses sont les fleurs de deux Rosiers des haies (Rosa canina).





Il y a plusieurs espèces de rosier sauvage en Dordogne, et le Rosier des haies est probablement la plus commune. Sa fleur est odorante, elle sent même très bon, comme il se doit pour une rose. Les feuilles, quand on les frotte entre les doigts, sont plutôt inodores.




Le rosier des haies fleurit en mai et juin avec des grandes fleurs blanches ou roses.



Les pétales sont légèrement écranchées et les sépales sont nettement frangées. Les feuilles sont pointues, glabres ou, comme ici, un petit peu duveteuses.



Parfois elles restent sur la plante jusqu'aux premières gelées.






Souvent les fruits, les cynorhodons, qui se développent pendant l'été, restent sur les branches jusqu'à la fin de l'hiver. Au moins, quand il n'y a pas d'oiseau ou renard qui les mange.



C'est un rosier sarmenteux et les branches, pourvues de fortes épines courbées, peuvent atteindre une longueur de quelques mètres.





Pendant toute l'année les rosiers sauvages sont beaux!