La flore du Périgord est riche et abondante et elle nous prépare des belles surprises. Dans ce blog vous trouverez des portraits d'une centaine de plantes et fleurs sauvages d'ici. Au fil des saisons des nouvelles espèces sont ajoutées.

Corine est botaniste et photographe et elle vous proposera des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord.
Pour en savoir plus regardez "Les Balades" et le "Calendrier" à droite de ce page.


A bientôt !



20 février 2020

Souci des champs


Dans cette petite noyeraie, sous les arbres, on trouve des fleurs dans toutes les couleurs. Un peu précoce cet année, n'importe. C'est surtout l'orange du Souci des champs  (Calendula arvensis) qui saute aux yeux.




Il ressemble beaucoup à son grand frère des jardins. Peut-être que ses fleurs sont un peu plus pâles. Mais il a exactement la même odeur caractéristique, les mêmes fruits irréguliers, et il est comme lui un peu collant et glanduleux au toucher.




En Dordogne on trouve cet espèce surtout dans le sud du département, dans les vignes. ou des autres endroits où la terre est travaillé régulièrement mais sans exagération. Les plantes sur les photos poussent dans un même type d'habitat, mais au plus au nord, entre les rivières Vézère et Dordogne.




Bonjour Souci!


30 janvier 2020

Véronique de Perse


La première Véronique de l'année est toujours la Véronique de Perse (Veronica persica) et en général elle est aussi la dernière, parce qu'elle fleurit toute l'année quand il n'est ni trop sec ni trop froid.



Elle forme des tapis dans les champs de culture, des jardins, des pélouses, et on la trouve parfois dans les endroits plus ou moins piétinés, comme ici. Presque toutes les Véroniques sont bleues, mais le bleu de celle-là est extraordinaire. Les fleurs tombent vite et sont aussitôt remplacés par des nouvelles fleurs.




Un brin de soleil fait ressortir les couleurs. On en a besoin dans cette saison grise.


12 janvier 2020

Houx


Noel passé, on ne trouve plus beaucoup de branches avec les petites baies rouges de Houx (Ilex aquifolium). Ce n'est pas parce qu'elles ont été toutes cueillies pour donner les maisons un aspect festif, mais parce que les oseaux les ont mangés.







Le Houx est un arbuste, parfois un petit arbre, avec des feuilles piquantes qui sont vertes toute l'année. Il pousse dans l'ombre d'arbres feuillus plus grands, de préférence des Hêtres.



Parce qu'il n'y a pas beaucoup de Hêtres en Dordogne, le Houx doit se contenter de Chataîgniers ou parfois Charmes ou Chênes. Il préfère des sols pas trop alcalins et plutôt acides.



Chez les grands exemplaires un dessin de petits triangles devient visible sur l'écorce.



Ici il est en compagnie d'une autre arbuste piquante, le Fragon faux-houx (Ruscus aculeatus) qui, d'ailleurs, produit aussi des baies rouges en hiver. Dans les aisselles des feuilles des petits boutons floraux commencent à se développer, mais il faut attendre le mois de mai pour voir les petites fleurs blanches.