Dans ce blog vous trouverez des portraits de quelques centaines de plantes et fleurs sauvages du Périgord. Au fil des saisons des nouvelles images seront ajoutées.

Corine Oosterlee, botaniste et photographe, vous propose également des Balades Botaniques guidées et autres activités autour de la flore sauvage, la végétation et la nature en Périgord. Pour en savoir plus regardez sur son NOUVEAU SITE baladebotanique.fr.

Son site photographie est corineoosterlee.com.


12 mars 2011

Les petites blanches

 
Si on se donne la peine de se pencher on les trouve partout: les brassicacées miniatures. Il y a quatre espèces annuelles qui sont parmi les premières plantes à fleurir après l'hiver, souvent en groupes de miliers d'exemplaires. Parfois on trouve les quatre ensemble, même si chacune a son propre habitat préféré.



La plus petite est la Drave de printemps (Erophila verna), si on trouve un exemplaire de cinq centimètre de hauteur c'est un vrai géant. Le communauté ci-dessus vit au milieu d'un chemin rural allongeant un terrain sec.













Les Tabourets perfoliés (Kandis perfoliata) sont un peu plus grands. Il y en a qui sont tout petit, mais sur un terrain riche il peut atteindre quinze centimètres. Elle pousse au bord des chemins, dans les prairies et champs, partout ou le sol est sec et perturbée, par exemple par les animaux.











La Drave des murs (Draba muralis) pousse dans un endroit rocheux ou sur une vieille muraille. Au début de la floraison elle est petite mais elle s'allonge quand les graines se développent. Sur la photo, on voit, tout en bas, encore quelques Draves de printemps.

 

La Cardamine hérissée (Cardamine hirsuta) aime un sol plus fertile et moins sec que les autres espèces. Elle donne parfois aux champs en attente de labourage un voile grisâtre, et on la trouve aussi dans le jardin potager. C'est la plus grande de ces quatre espèces, et parfois elle commence déjà à fleurir en décembre.